top of page

Émilie Dequenne se confie sur les débuts et séquelles de son cancer


L’actrice belge, qui a annoncé en octobre dernier souffrir d’un cancer rare, est désormais en rémission complète


Elle a peut-être gagné une bataille, mais son combat se poursuit. Alors qu’elle se remet d’un corticosurrénalome, Émilie Dequenne s’est ouverte sur les émotions qu’elle a ressenties lors du diagnostic, dont elle a pris connaissance après s’être rendue à l’hôpital pour de vives douleurs au ventre, et sur les conséquences de la maladie , dont certaines se font encore ressentir.


Au début, sous le choc, la star de 42 ans n’était pas sûre de ses chances de survie. « J’étais désespérée, j’ai cru qu’il me restait six mois à vivre », a-t-elle récemment confié dans les colonnes de Gala. « J’ai alors pris un carnet, et j’ai presque écrit mon testament, mes dernières volontés. » Elle a pu néanmoins bénéficier des progrès de la médecine moderne et du soutien de ses proches, dont son mari, Michel Ferracci, et sa fille de 21 ans, Milla, dans son combat de plusieurs mois contre la maladie.


Surveillance rapprochée


Aujourd’hui, malgré la rémission , Émilie Dequenne est encore surveillée régulièrement pour éviter toute récidive. « Tous les deux mois, je passe un contrôle », a-t-elle expliqué. Elle continue aussi de ressentir quelques symptômes liés à la maladie et au traitement.


« Je suis insuffisante surrénalienne. Je peux avoir des problèmes de digestion, des soucis pour m’exprimer. Embêtant pour une actrice », a-t-elle remarqué, déclarant ensuite que la chimiothérapie lui avait laissé des douleurs aux pieds, l’empêchant notamment de porter des talons. Elle reste cependant positive : « En même temps, si j’ai mal, c’est que je suis en vie ! »


Fatiguée mais en vie


L’actrice a même trouvé le courage de fouler le tapis rouge du Festival de Cannes la semaine dernière, célébrant au passage les 25 ans du film Rosetta , qui lui a valu le prix de l’interprétation féminine à 17 ans au festival de Cannes de 1999. Malgré la fatigue, la star s’est montrée radieuse et a profité de sa visite qui avait, pour elle, une forte « symbolique ».


« C’était important pour moi. C’était symbolique pour moi de revenir pour ce festival », a-t-elle expliqué sur le plateau de C à vous la semaine dernière. « C’est une maladie chronique et compliquée. Mais cette rémission qui me permet d’être là aujourd’hui, j’avais envie de la partager. J’ai besoin de rendre. »

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page