top of page

États-Unis : Le rappeur P. Diddy est visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle


La star est déjà accusée de viols, exploitations sexuelles et violences physiques et psychologiques


Les jours se suivent et se ressemblent pour Sean « Diddy » Combs : après avoir dû reconnaître qu’il s’était rendu coupable de violences « inexcusables » contre son ex-compagne, le voilà visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle , la dernière d’une série d’accusations contre ce poids lourd du hip-hop américain.


Dans une plainte déposée mardi 21 mai 2024, Crystal McKinney, une ancienne mannequin , l’accuse en effet d’agression sexuelle à New-York , en 2003. La plaignante affirme avoir été « poussée à boire » de l’alcool et à consommer de la marijuana (mélangée à un autre stupéfiant) avant d’avoir été forcée à une fellation .


Une tentative d’étouffer l’affaire


« Crystal McKinney souffre de dépression , d’anxiété , de problèmes d’image, d’un sentiment de dévalorisation et de problèmes d’intimité à cause de l’agression de M. Combs », indique la plainte, qui précise que le rappeur aurait usé de son influence pour étouffer la carrière de la plaignante.


Le rappeur et producteur de 54 ans, qui se fait aussi appeler « Puff Daddy » et « P. Diddy », est rattrapé, depuis 2023, par plusieurs accusations de viols , d’exploitations sexuelles et de violences physiques et psychologiques.


« Comportement violent et déviant »


Une plainte au civil avait été déposée à New York, en novembre 2023, par son ex-compagne, la chanteuse de R&B Cassie , qui l’accusait d’un viol en 2018 et de « comportement violent et déviant » durant une décennie, comme des relations sexuelles forcées avec des hommes prostitués. L’affaire a finalement été réglée « à l’amiable » en vertu d’un accord confidentiel.


La télévision américaine CNN a récemment diffusé un montage d’images de vidéosurveillance d’un hôtel de Los Angeles datées de mars 2016 et montrant un déchaînement de violence du rappeur contre sa compagne de l’époque. Depuis, P. Diddy s’est excusé pour son comportement « dégoûtant ».


Crystal McKinney affirme qu’elle s’est sentie « moralement obligée de s’exprimer » après avoir vu les autres plaintes contre le rappeur.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page