top of page

Adriana Karembeu et Marc Lavoine sont-ils vraiment le couple de l’été ?


La top model et le chanteur ont été surpris par les photographes de « Paris Match » en plein baiser


Adriana Karembeu et Marc L’avoine , couple de l’été ? Sur le papier (glacé), l’idée est séduisante, surtout avec cette photo de baiser fougueux publiée par Paris Match qui donne un coup de chaud aux fans des deux bords.


Si rien n’était officialisé au moment de la rédaction de cet article, il est vrai que les indices semés tissent un joli rapprochement entre les deux stars, qui se sont séparées de leurs conjoints respectifs en 2022. La voie est donc libre pour la mannequin de 52 ans et le chanteur de 61 ans.


Jeu de plateaux


Et tout a commencé sous le feu des médias, justement, sur le plateau de « 50' Inside », le 4 mai, quand la coprésentatrice des « Pouvoirs extraordinaires du corps humain » avait glissé à propos du chanteur qu’elle avait appris le français grâce à son titre Je ne veux qu’elle. Et d’ajouter, espiègle, face caméra : « Je suis amoureuse de ce mec en plus. Il ne le sait pas ! Chut ».


Il faut croire que TF1 n’était pas le meilleur lieu pour garder un secret. Et immanquablement, quand Marc Lavoine s’est retrouvé invité de l’émission à son tour, il a été amené à commenter l’anecdote.


« La vie vous apporte parfois des satisfactions. Celle-ci en est une. Évidemment que ça m’a fait plaisir », avait souri le chanteur, qui selon Paris Match, avait déjà contacté la maman de Nina , bientôt six ans, sur Instagram.


En noir et blanc


Et lundi, le magazine dévoilait donc les phod’une complicité évidente, où l’on voit les deux stars se tenir la main, puis s’embrasser, tendrement enlacées, elle en blanc, lui en noir, ce qui en souligne la tension dramatique. Il faut dire que les clichés ont été pris le jour des funérailles de Françoise Hardy, auxquelles Marc Lavoine a assisté. L’émotion aurait-elle poussé le chanteur de Elle a les yeux revolver à afficher ses sentiments en pleine rue à Saint-Germain-des-Prés ?

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page