top of page

Brad Pitt est accusé d’avoir détourné de l’argent du domaine viticole Château Miraval


Le groupe Tenute del Mondo, à qui Angelina Jolie avait vendu ses parts du domaine (provoquant la colère de son ex-mari), estime avoir été lésé de plusieurs millions de dollars


Un divorce est rarement une partie de plaisir, mais les péripéties de celui de Brad Pitt et Angelina Jolie le font tourner vraiment vinaigre, sur fond de luxueux domaine viticole. Les tribunaux sont le cadre des échanges des ex-Brangelina, ou des échanges qui prolongent leurs précédents différends. Car l’histoire est à rebondissements depuis la demande de divorce déposée en 2016 par Angelina Jolie.


Au cœur de leur combat, Château Miraval , un château-bastide du XVIIe siècle et son domaine viticole de plus de 400 hectares, situé dans la commune de Correns, dans le Var, acheté par le couple quand il s’aimait encore. Mais voilà, la rupture consommée, Angelina Jolie a décidé de revendre ses parts (40 %) à l’oligarque russe Iouri Shefler. Celles-ci sont désormais détenues par Tenute del Mondo, une filiale du groupe Stoli spécialisée dans les vins et spiritueux premium.


Dire que Brad Pitt n’a pas apprécié la manœuvre et a tout fait pour s’y opposer est un euphémisme : il a porté plainte en juin 2023 contre cette vente au prétexte qu’un contrat liait les ex-époux qui ne pouvaient pas vendre sans le consentement de l’autre.


La tirelire personnelle de Brad Pitt ?


Or, c’est au tour de Tenute del Mondo de contre-attaquer. La société accuse l’acteur d’avoir détourné l’argent du domaine viticole au profit de ses autres entreprises, notamment le studio d’enregistrement Miraval (Brad Pitt a fait rénover le célèbre studio où Pink Floyd, Sting ou encore The Cure ont enregistré ), une société de cosmétiques et une marque de gin développée avec des Français.


L’acteur, âgé de 60 ans, aurait, selon la plainte déposée au tribunal, « fait en sorte que des millions de fonds soient dépensés pour des projets qui lui profitent personnellement. Pire encore, Pitt a détourné les actifs de la société au profit de ses activités secondaires, notamment un studio d’enregistrement appelé Studio Miraval, une ligne de produits cosmétiques appelée Le Domaine et une marque de gin appelée The Gardener », peut-on lire dans les documents.


Des accusations lourdes, puisque ce procédé est tout à fait illégal et est désigné dans la loi française sous le terme d’ « d’abus de biens sociaux ».


Un « vol » ?


Les plaignants utilisent le terme de « vol » pour qualifier ce tour de passe-passe. Selon eux Brad Pitt et sa société Mondo Bongo ont détourné des fonds qui auraient dû revenir de droit à Tenute del Mondo. « Ce vol a mis des millions de dollars dans les poches des entreprises de Pitt et de Mondo Bongo, et a détourné à leur profit des dividendes et des remboursements de prêts qui auraient autrement été versés à Tenute, l’un des propriétaires ultimes de Château Miraval », affirme la plainte rapportée par TMZ , qui précise : « Pitt et Mondo Bongo ont fait de Château Miraval leur tirelire personnelle. Ils ont effectué une série de transactions en utilisant les fonds de Château Miraval qui ont privé Tenute des bénéfices et des remboursements de prêts auxquels elle a droit. »


Brad Pitt et ses avocats n’ont pas encore commenté ces nouvelles péripéties juridiques, mais l’ancienne société d’investissement d’Angelina Jolie avait déjà accusé l’acteur d’avoir « dépouillé » Château Miraval par des dépenses somptueuses jugées inutiles.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page