top of page

Carla Bruni ne voulait pas rencontrer Nicolas Sarkozy quand Jacques Séguéla a joué les entremetteurs


Le publicitaire a raconté comment la chanteuse et le président de la République sont tombés amoureux dès leur première rencontre


Jacques Séguéla, publicitaire, ancien vice-président du groupe Havas, a plusieurs cordes à son arc. Mais il y a une casquette qu’on oublie parfois : celui qui aime mettre des Rolex à son poignet possède également un talent pour pousser ses amis à se passer la bague au doigt.

Sur le plateau de « Quelle époque ! », samedi, Léa Salamé est revenue sur sa réputation de « marieur », lançant : « Nicolas et Carla, c’est vous ! »


Celui qui est marié à Sophie Vinson, 65 ans, depuis quarante-sept ans, a alors raconté cette soirée où tout a commencé pour le président de la République d’alors et la chanteuse de Quelqu’un m’a dit.


Lors d’une visite, Jacques Séguéla écoute son ami lui faire part de son désarroi. « Il était seul à l’Élysée, il était divorcé. C’est très difficile d’être président sans avoir de femme », explique le publicitaire. Le président aurait alors confié : « Je ne peux pas avoir de femme parce que, si je vais au restaurant, les paparazzi détruisent la réputation de la femme. Et si j’invite quelqu’un à l’Élysée, c’est pire. »


Jacques Séguéla dévoile alors son plan : un dîner « avec des copains où l’on va chanter et parler, parce qu’il adore chanter pendant les dîners ».


Même pas lui « serrer la main »


Le hic, c’est que Carla Bruni n’est pas chaude du tout pour rencontrer Nicolas Sarkozy. « Elle m’a dit : “Jamais, cet homme de droite, pour rien au monde je ne lui serre la main !” » Jacques Séguéla ne s’est pas démonté : « Tu te trompes, parce qu’en vingt minutes il te séduira. Tu ne connais pas le mec ».


L’entremetteur, loin d’être refroidi, propose un jeu de rôles à Nicolas Sarkozy dans lequel chacun aura vingt minutes pour séduire l’autre. Il aura fallu moins de temps pour que Nicolas Sarkozy tombe sous le charme. « Il transpirait, ne savait plus où il était, hésitait… Il s’est collé contre ma femme, il a dit “Trois minutes, j’ai quelque chose à dire à cette dame” », se remémore Jacques Séguéla.


Un coup de foudre partagé puisque leur conversation « a duré jusqu’à 2 heures du matin », et Carla Bruni, une fois le dîner terminé, se languissait déjà du locataire de l’Elysée. « Il est quand même formidable, ton mec. Mais c’est un grossier personnage, je lui ai donné mon téléphone, et il ne m’a pas encore appelée », aurait-elle dit à Jacques Séguéla, qui précise dans « Quelle époque ! » : « Ils s’étaient quittés depuis quinze minutes… »


Un an plus tard, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni se mariaient à la mairie du VIIIᵉ arrondissement de Paris. Et seize ans plus tard, les parents de la petite Giulia, 12 ans, sont toujours inséparables.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page