top of page

DJ Diplo, connu pour ses collaborations avec Beyoncé et Aya Nakamura, accusé de « revenge porn » par une ex


Une femme se présentant comme une ex-compagne de l’artiste a déposé plainte pour divulgation d’images intimes


Le DJ Diplo , connu pour ses collabs avec DJ Snake , Justin Bieber , Usher , Beyoncé ou encore Aya Nakamura , est accusée par une femme d’avoir divulgué des images et des vidéos à caractère sexuel d’elle sans son consentement. Une plainte a été déposée par cette femme, qui a souhaité rester anonyme, selon le Los Angeles Times .


Selon le quotidien californien qui a pu consulter la plainte, la plaignante qui vit à New York affirme avoir eu une relation sexuelle continue avec Diplo entre 2016 et 2023 : « Pendant cette période, la plaignante a fait savoir qu’elle ne voulait pas que l’accusé Diplo les enregistre en train de se livrer à des activités sexuelles sans son consentement explicite. Elle ne voulait pas non plus qu’il distribue des images et/ou des vidéos à des tiers et ne lui a jamais donné son consentement pour le faire. (…) Entre 2018 et 2023, à l’insu du plaignant ou sans son consentement, le défendeur Diplo s’est enregistré en train d’avoir des relations sexuelles avec la plaignante à de nombreuses reprises et a divulgué et/ou distribué les images et vidéos à des tiers ».


Une plainte déjà déposée en 2021 pour abus sexuels


Diplo aurait partagé les images avec des tiers via des textos et Snapchat . La plaignante affirme qu’elle a soumis un rapport de police au NYPD au sujet de Diplo en novembre 2023.


Cette plainte intervient alors même que le DJ est déjà visé par d’autres accusations qui seront jugées en janvier prochain. En 2021, une femme se prénommant Shelly Auguste avait accusé l’artiste d’avoir eu des relations sexuelles avec elle alors qu’elle était encore mineure et d’avoir eu des relations sexuelles avec elle à deux reprises, sans révéler qu’il avait des infections sexuellement transmissibles (IST), qu’il lui avait transmises.


« DJ Déni »


Lorsqu’elle a dénoncé son comportement abusif, il aurait riposté en publiant des photos de son vagin et de ses seins sur les réseaux sociaux, sans son consentement. Diplo avait nié ses affirmations dans une publication sur Instagram et avait remporté en 2022 une décision arbitrale de 1,2 million de dollars en raison de la violation par Shelly Auguste d’une ordonnance d’interdiction mutuelle de publications en lien avec l’affaire sur les réseaux sociaux.


L’accusé n’a pas encore répondu à la nouvelle plainte. Il est actuellement en tournée mondiale et doit se produire ce samedi en concert dans le cadre du Festival Soliday . Contacté par 20 Minutes ce vendredi matin, le Festival a déclaré ne pas disposer d’informations concernant cette plainte.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page