top of page

Etats-Unis : Kanye West aurait voulu « raser la tête » des élèves de son école et « les enfermer dans une cage »


Un ancien employé de la Donda Academy, qui a fermé ses portes l’année dernière, porte plainte contre le rappeur pour discrimination raciale


Les plaintes à l’encontre de Kanye West, qui se fait aussi appeler Ye, s’accumulent. En cause, encore une fois : son comportement auprès du personnel et des élèves de son école privée chrétienne en Californie, la Donda Academy . Le rappeur l’avait fondée en 2022 et a dû mettre la clé sous la porte en août 2023.


Un ancien employé du rappeur, transfuge de sa marque Yeezy à son école, Trevor Phillips, a déposé plainte mardi contre l’artiste controversé pour discrimination raciale, harcèlement et violences, et menace de violences physiques. On apprend ainsi dans les documents judiciaires que l’interprète de Famous, qui a déjà tenu des propos antisémites par le passé, se serait enfoncé davantage dans les discours de haine en faisant l’éloge d’Adolf Hitler. Kanye West se serait aussi comparé à l’ancien chef nazi, « avec les chambres à gaz en moins », et aurait régulièrement tenu des propos contre la communauté juive au sein de l’établissement qui se voulait scolaire.


Ye s’en serait aussi pris à la communauté LGBTQ+ en déclarant que les « gays n’étaient pas de vrais chrétiens » et qu’ils étaient « contrôlés par Bill Gates ». Il aurait aussi dit à des élèves qu’il voulait leur « raser la tête » et les « enfermer dans des cages », s’imaginant même « bâtir une prison » au sein de l’école.


Une école dystopique


Le personnel n’a pas non plus été épargné. Le rappeur aurait menacé de renvoyer les employés « devenant obèses » et se serait mieux comporté envers ses salariés « blancs ».

« Il (Trevor Phillips) s’est immédiatement rendu compte, comme d’autres, que Kanye traitait le personnel noir beaucoup moins bien que les employés blancs », a déclaré l’avocat de l’ancien salarié dans des documents accompagnant la plainte. « Même pendant les cours, Kanye hurlait et réprimandait les employés noirs, sans jamais hausser le ton à l’égard des employés blancs. »


Trevor Phillips, qui a intégré l’équipe de la Donda Academy pendant neuf mois, affirme également que Ye a feint de se masturber devant lui et s’est montré violent durant une « crise de colère ».


Cette plainte, qui dénonce aussi d’autres agissements, s’ajoute à une série de poursuites judiciaires de la part d’autres anciens membres du personnel de la Donda Academy pour des accusations similaires, contestées par les avocats du rappeur.


Des méthodes dénoncées


Les détails du fonctionnement de cette ancienne école privée à 15.000 dollars l’année sont peu connus du public puisque parents et employés ont dû signer des accords de confidentialité. Rolling Stone avait tout de même révélé en 2022 que les élèves devaient faire preuve d’un véritable « culte » envers l’école et que leurs uniformes comprenaient des vêtements et chaussures nés des collaborations de Kanye West avec Adidas (Yeezy) et Gap. Des contrats depuis rompus à cause des propos antisémites de l’artiste.


Kanye West, qui a été diagnostiqué bipolaire en 2016, a régulièrement provoqué le scandale ces dernières années, lors d’épisodes que certains ont qualifié de paranoïaques, et qui ont dévoilé à plusieurs reprises ses opinions discriminatoires et antisémites. Il avait notamment rejeté le diagnostic du médecin, au prétexte que ce dernier était de confession juive, ce qui, pour Kanye West, signifiait qu’il voulait le « contrôler ».


6 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page