top of page

France: Éric Zemmour s'en prend à une manifestante dans les rues d'Ajaccio



La scène s’est déroulée dans les rues d’Ajaccio, en Corse, le 4 mai dans l'après-midi. Le patron de Reconquête, Éric Zemmour, en campagne pour les élections européennes, a été sévèrement conspué par des manifestants. Des insultes, des jets d’œufs et même une brève altercation physique avec une opposante.


La séquence, qui dure moins d’une minute, a été entièrement filmée par nos confrères de Corse Matin On y aperçoit, écrit Pierrick Bonno, du service politique de RFI, Éric Zemmour, entouré de son équipe, faire face à un comité d’accueil hostile alors qu’il déambule sur un marché d’Ajaccio.


« Dégage !  »


Le leader d’extrême-droite se fait traiter de « fasciste » et de « raciste ». « Dégage ! Pars d’ici », lui intiment une petite quinzaine d’opposants. Eric Zemmour reçoit un œuf sur la tête. Il continue sa route puis une manifestante se précipite sur lui et tente de lui porter un coup. Elle est rapidement maîtrisée par un policier qui assure en permanence la protection de l’ancien polémiste. Mais un nouveau coup part. Il vient cette fois-ci d’Éric Zemmour qui frappe la jeune femme derrière la tête.


« Réflexe défensif » 


L’équipe du patron de Reconquête parle d’un « réflexe défensif » mais la scène risque bien de donner du grain à moudre à ses adversaires. Dans une campagne où la violence s’exprime de plus en plus. Il y a quelques jours, le 1er mai à Saint-Etienne, la tête de liste Raphaël Glucksman avait été exfiltré d’une manifestation après des insultes et des jets de peinture. Mais le socialiste, lui, n’avait pas répliqué. 

0 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page