top of page

Gary Oldman explique pourquoi il a trouvé son interprétation de Sirius Black « médiocre » dans « Harry Potter »


L’acteur britannique avait surpris le public en révélant en 2023 qu’il ne se trouvait pas bon dans la franchise


Gary Oldman devait une explication aux fans de Harry Potter. À la surprise générale, l’acteur avait déclaré au podcast Happy Sad Confused l’an dernier qu’il n’était pas satisfait de son interprétation de Sirius Black dans la franchise à succès malgré l’opinion inverse des fans.


La star de 66 ans avait même qualifié son jeu de « médiocre », regrettant de ne pas avoir pu lire à l’époque plus de livres sur son personnage, à l’instar d’Alan Rickman (alias Severus Rogue). Quelques mois plus tard, Gary Oldman, qui a présenté à Cannes son nouveau film Parthenope, a tenu à clarifier ses propos.


« Ce serait un triste jour »


« Ce que je veux dire par là, c’est qu’en tant qu’artiste, acteur ou peintre, vous êtes toujours très critique à l’égard de votre propre travail », a-t-il expliqué aujourd’hui lors d’une conférence de presse sur Parthenope, relayée par Variety . « Si ce n’est pas le cas et que vous êtes satisfait de ce que vous faites, ce serait la mort pour moi. Si je regardais une représentation de moi-même et que je me disais, "Mon Dieu, je suis fantastique là-dedans", ce serait un triste jour. »


Maintenant que la saga a touché à sa fin, l’acteur, qui a rejoint le casting en 2004 pour Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, pense qu’il aurait mieux ajusté sa performance en fonction des évolutions du personnage s’il avait pu mettre la main sur tous les livres de J. K. 


Rowling. « Les romans étaient entourés d’une telle confidentialité qu’ils étaient sous scellés », a-t-il déclaré. « Si j’avais su dès le début, si j’avais lu les cinq livres et si j’avais vu l’évolution du personnage, j’aurais peut-être abordé la question différemment. »


Des circonstances différentes


Minutieux dans son jeu , Gary Oldman s’est montré tout aussi prudent à l’égard des fans de la saga, très protecteurs de l’univers du sorcier à lunettes rondes. « Lorsque j’ai commencé Harry Potter, je n’avais que le livre Le Prisonnier d’Azkaban et une seule représentation de cet homme », a-t-il précisé. « Il ne s’agit pas de regarder le film et de dire que c’est un film mauvais ou que je suis mauvais, mais que j’aurais aimé que les circonstances soient différentes. C’est ce que je voulais dire, sans vouloir être impoli envers ceux qui aiment ce film. »


Malgré son goût pour l’autocritique, l’acteur a tout de même exprimé l’an passé sa gratitude envers Harry Potteret les films The Dark Knight, dans lesquels il interprète le commissaire Jim Gordon, pour avoir relancé sa carrière qui battait de l’aile en raison d’une situation personnelle compliquée . « À 42 ans, je me suis retrouvé divorcé avec la garde de mes garçons », avait-il déclaré au Drew Barrymore Show , expliquant que les déplacements à l’étranger étaient devenus compliqués. « Merci mon Dieu pour Harry Potter. Je vous le dis, les deux (Batman et Harry Potter) m’ont vraiment sauvé. »



0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page