top of page

Guerre Israël – Hamas : Dua Lipa est consciente que dénoncer le « génocide israélien » peut lui attirer des ennuis


La pop star s’était exprimée au lendemain des frappes meurtrières de l’armée israélienne sur Rafah


Dua Lipa s’attendait à faire face à une pluie de critiques après avoir dénoncé ce qu’elle qualifie de « génocide israélien ». « Brûler vivants des enfants ne pourra jamais être justifié. Le monde entier se mobilise pour stopper le génocide israélien. S’il vous plaît, montrez votre solidarité pour Gaza », avait écrit la pop star dans une Story Instagram à la fin du mois dernier.


La chanteuse de Houdini avait également repris le hashtag # AllEyesOnRafah . Une publication que Dua Lipa ne regrette pas, bien au contraire.


« Lorsque je parle de sujets politiques, je me demande deux ou trois fois s’il s’agit bien d’un sujet qui, même s’il me dépasse, est nécessaire – et c’est la seule raison pour laquelle je le publie », a-t-elle expliqué à Radio Times il y a peu. « Il y aura toujours des réactions négatives, c’est donc une décision importante. Je fais la part des choses, parce qu’au final, je pense que c’est pour le bien de tous, alors je suis prête à prendre un coup. »


Un penchant naturel


Pour Dua Lipa, prendre position a quelque chose d’évident, et ce, en vertu de son héritage familial, elle dont les parents sont originaires du Kosovo et de l’Albanie.


« La prise de parole est une tendance naturelle pour moi, compte tenu de mes origines et de mon héritage, et du fait que mon existence même est quelque peu politique. Ce n’est pas quelque chose qui sort de l’ordinaire pour moi de me sentir concernée », a-t-elle enfin ajouté.


Le 27 mai dernier, des frappes israéliennes sur un camp de réfugiés de Rafah ont tué 45 personnes et fait plus de 200 blessés parmi les civiles, soulevant la consternation parmi la communauté internationale.

0 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page