top of page

Kevin Costner aurait dû tourner « Bodyguard 2 » avec Lady Diana


Le scénario a été achevé la veille du décès de la princesse, selon l’acteur-réalisateur


Kevin Costner en chevalier servant de Lady Di, comme il l’a fait pour Withney Houston dans Bodyguard, l’idée est séduisante. Elle avait d’ailleurs même beaucoup plu à la principale intéressée à l’époque, fait peu surprenant finalement quand on sait comment la princesse se sentait traquée par les paparazzi et peinait à se sentir protégée. Et tristement cynique quand on connaît la conclusion funeste de cette histoire bien réelle, le 31 août 1997 sous le pont de l’Alma à Paris.


L’acteur et réalisateur de 69 ans a révélé cette incroyable histoire dans l’émission de Howard Stern mardi. Lady Diana était alors séparée du prince Charles, et était en froid avec la famille royale.


« Ce qui s’est passé, c’est que j’ai commencé à lui parler par l’intermédiaire de Sarah (Ferguson, duchesse d’York et ex-femme du prince Andrew), et je lui ai dit : “Ecoutez, je vais faire Bodyguard 2” et je voudrais construire ça autour de vous. Seriez-vous intéressée ? » , a-t-il confié au micro du Howard Stern Show.


Bouleversement


La mère des princes William et Harry aurait répondu : « Oui, ma vie est sur le point de changer ». « Je n’ai pas vraiment demandé pourquoi, mais j’ai cru comprendre ce qu’elle voulait dire », a ajouté Kevin Costner .


En poursuivant les discussions, la princesse de Galles a tenu à savoir s’il y aurait une scène de baiser. « J’ai répondu : "Voulez-vous qu’il y en ait une ?" Elle a dit "Oui" et j’ai dit "Alors on va le faire". Je n’avais pas l’intention de faire tout le film autour de cette histoire d’amour. Mais il y aurait eu un moment dans ce sens. Et elle a été très ouverte à ce sujet », a confié l’acteur de Danse avec les loups.


Malheureusement, la princesse est décédée à 36 ans dans un accident de voiture alors que le scénario venait tout juste d’être bouclé, en août 1997, et Kevin Costner abandonne son projet. « Je ne pouvais pas remplacer la princesse Diana », constate-t-il.


Rendez-vous royal


En 1998, la rumeur de ce projet est arrivée aux oreilles de Buckingham Palace. La famille royale en a apparemment voulu personnellement à l’acteur d’avoir fait courir ces ragots, ne croyant pas que la princesse était disposée à tourner dans un film hollywoodien. « Ce qui s’est passé, c’est que la famille royale m’a tourné le dos en quelque sorte », déclare l’acteur de Yellowstone.


Il se souvient qu’ensuite « c’est devenu un peu moche. J’ai laissé couler pendant un moment. C’est devenu de plus en plus moche ».


La rancœur a cependant été de courte durée. Le prince William a même demandé à le rencontrer et un rendez-vous a été organisé en Écosse.


« Nous nous sommes rencontrés dans une pièce. Il n’y a personne dans la pièce. Je me suis assis en face de lui, il m’a regardé et m’a dit : "Ma mère avait un faible pour vous". C’était la chose la plus douce et la plus gentille qui soit. Il a cru à l’histoire », a conclu Kevin Costner.




0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page