top of page

Le Met Gala 2024 nous a encore offert de belles excentricités, et pas que vestimentaires


Cette édition de la prestigieuse soirée de mode a été ponctuée de tenues souvent immettables pour le commun des mortels et de moments croustillants


Tenues improbables, couacs ou caprices de stars, chaque année, le gala du Metropolitan Museum of Art apporte son lot de bizarreries. Retour sur les curiosités de la dernière édition qui s’est tenue lundi à New York .


Le menu


Sachez que si vous avez la chance, comme Aya Nakamura ou Léna Situations , de participer au Met Gala, vous ne mangerez jamais ni de ciboulette, ni d’ail, ni d’oignons. C’est une règle dictée par Anna Wintour elle-même, comme elle l’a confirmé lors d’une interview juste avant la soirée. « Eh bien, ce sont trois choses que je n’aime pas particulièrement. Alors oui, c’est vrai », a répondu la reine de la mode, âgée de 74 ans.

On imagine bien que la démarche a pour but d’éviter à l’écran les grimaces dégoûtées par une mauvaise haleine, ou les sourires décorés de verdure, même si le dress code de cette année était « Le jardin du temps ».


La polémique


En parlant de repas, les fans se sont demandé comment Kim Kardashian allait manger… et si elle avait toujours tous ses organes digestifs sous sa robe. Il faut dire que la star de téléréalité de 43 ans s’est affichée sur tapis rouge dans une robe Maison Margiela créée spécialement pour l’occasion par John Galliano dans laquelle sa taille disparaissait.


Les internautes inquiets n’ont pas manqué de la questionner sur les réseaux . « Combien de côtes Kim s’est-elle fait enlever ????? », a écrit un fan. « Où as-tu mis tous tes organes internes ? », a demandé un autre ou encore « Comment tu respires ? »



Des questions qui demeurent pour l’instant sans réponse, mais la fondatrice de la marque de shapewear SKIMS avait déjà avoué en 2022 avoir perdu sept kilos pour entrer dans la célèbre robe de Marilyn Monroe signée Jean Louis pour le même Met Gala. Elle ne devrait pas tarder à révéler quelle nouvelle idée elle a eu pour réussir à fermer ce corset, même si on ne garantit pas, encore une fois, que ce soit très bon pour la santé.


Le fake


Non, Katy Perry n’a pas le don d’ubiquité. L’interprète de Fireworksn’était pas présente à la soirée de prestige. Pourtant, une photo d’elle en robe piquée de fleurs tendait à prouver le contraire. D’ailleurs, même la mère de la star de 39 ans s’est laissé berner, envoyant un texto à sa fille.


« Je ne savais pas que tu étais allée au Met. Quelle robe magnifique, on dirait que tu es ton propre char lol » pouvait-on lire sur une capture d’écran partagée par la star. Katy Perry lui a répondu : « Lol, maman, tu t’es fait avoir par l’IA toi aussi, ATTENTION ! »


La photo, qui utilisait le décor du gala de 2018, a cependant eu le temps de devenir virale et de lui valoir maints compliments de la part des fans.


La tenue gênante


La palme de la tenue pas très pratique revient cette année à Rita Ora. À première vue, la robe Tom Ford incorporant des « perles très anciennes datant du Ier et du IIe siècle avant J.-C » est de toute beauté. Toutefois, pour éviter les courants d’air sous cet ensemble (qui n’est pas sans rappeler un rideau anti-mouche de maison de campagne en version chic), la star a dû se glisser dans une combinaison seconde peau.


Si elle était fière de sa robe, qui jouait « avec la nature et le temps », il lui a fallu reconnaître que certains besoins naturels allaient être difficiles à assouvir. Pas de problème pour monter les marches, mais « aller aux toilettes, c’est autre chose » a-t-elle confié aux journalistes.



0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page