top of page

« Le plus grand défi de ma vie » : le célèbre Youtubeur Inoxtag a commencé à gravir l’Everest


Inoxtag, l’un des plus célèbres Youtubeurs français, s’est lancé dans l’ascension du plus haut sommet du monde. Un projet autant attendu que critiqué.


Après un an de préparation, le Youtubeur Inoxtag a commencé son ascension de l’Everest. Le célèbre streamer, suivi par 5 millions de personnes sur Instagram et près de 7,5 millions sur YouTube, avait annoncé en février 2023 sa volonté de grimper le plus haut sommet du monde .


Un peu plus d’un an plus tard, cette ascension a commencé. « Il est désormais temps pour moi de me lancer dans une nouvelle aventure, et je ne reviendrai qu’après avoir atteint mon objectif », a promis Inoxtag sur Instagram dans une publication du 6 avril.


« J’attendais ce moment depuis tellement longtemps », a-t-il complété, évoquant le plus grand défi de sa vie, dans des vidéos publiés sur X ( ex - Twitter ) et sur YouTube . « J’ai un peu peur », a-t-il reconnu.


L’expédition doit durer entre un mois et demi et deux mois. Le célèbre influenceur a donc logiquement annoncé une « pause dans la publication de vidéos et de stories pour un certain temps ». « J’espère que vous serez toujours là à mon retour, que j’échoue ou que je réussisse », a ajouté Inoxtag.-


Écologie, préparation, surtourisme… Un projet critiqué


Dès l’annonce de ce projet, Inoxtag avait été critiqué pour un manque de préparation, alors que l’ascension de l’Everest reste risquée (au moins 17 morts en 2023). Le streamer de 22 ans a promis d’ « être le plus vigilant possible » et a depuis gravi plusieurs monts, comme le Mont Blanc. « Pour être capable de monter l’Everest, je dois d’abord monter d’autres montagnes pour m’assurer d’être prêt physiquement et techniquement, pour ma sécurité et celle des autres », expliquait-il dans la vidéo de son ascension du Mont Blanc.


L’impact écologique d’un tel projet a également été pointé du doigt, l’Everest étant victime du sur-tourisme. En mars dernier, l'un des premiers alpinistes à avoir gravi l'Everest déplorait une montagne “ beaucoup trop sale ”, à cause des déchets des alpinistes. D’autant que cette ascension est réservée à une certaine élite, vu le coût nécessaire pour gravir l’Everest.


Des critiques ont aussi émergé sur le gigantisme d’un tel projet, certains YouTubeurs ayant tendance à publier des vidéos aux budgets de plus en plus exorbitants, pouvant donner l’impression d’une course pour faire la vidéo la plus impressionnante.

12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page