top of page

Les tenues de Meghan Markle ont déplu à l’épouse du président du Nigeria, Oluremi Tinubu, et elle le fait savoir


La Première dame du Nigeria conseille aux jeunes femmes du pays de ne pas prendre exemple sur « les stars américaines »


Meghan Markle a fait étalage de luxueuses toilettes lors de son voyage au Nigeria au début du mois de mai. Et il n’y a pas que Buckingham Palace qui a, a priori, peu goûté ce déplacement . Oluremi Tinubu, l’épouse du président, a fait savoir dans un discours qu’elle n’appréciait pas les vêtements dénudés des « stars américaines ».


Alors que Meghan Markle et le prince Harry ont séjourné trois jours dans le pays africain début mai à l’occasion des dix ans des Invictus Games et d’engagements humanitaires, la duchesse de Sussex a multiplié les tenues élégantes et coûteuses. Filmé pour une émission sur Netflix, le couple voulait sans doute paraître à son avantage. Or, si ce ne fut pas une faute de goût, ce fut peut-être une bourde diplomatique.


La Première dame du pays, sans nommer l’épouse du prince Harry, n’a pas mâché ses mots contre certains styles modernes et les tenues façon tapis rouge.



« On n’est pas au Met Gala ici »


Durant un événement en l’honneur des « mères de notre nation » pour la première année de gouvernance de son époux, Bola Ahmed Tinubu, ce dimanche 26 mai, Oluremi « Remi » Tinubu a prononcé un discours sur la place des femmes dans la société. Et le moins que l’on puisse dire est que celle-ci s’est montrée très critique sur la manière des Occidentales de s’habiller. Lors de son séjour, Meghan Markle avait choisi, entre autres, des robes bustier, à bretelles, ou encore au décolleté plongeant.


« Le message ici est que nous devons sauver nos enfants. Nous voyons comment ils s’habillent. Ils oublient sans cesse que le Nigeria est un pays magnifique. On n’est pas au Met Gala ici. La nudité est partout, et les hommes sont bien habillés. Nous devons donc faire quelque chose. Dites-leur que nous n’acceptons pas la nudité dans notre culture. Ce n’est pas beau du tout », a-t-elle lancé à la tribune.


Et, a-t-elle insisté à propos des jeunes filles du Nigeria, « elles ne doivent pas imiter ou essayer d’imiter les stars de cinéma américaines ».


« Mon pays »


Suivez mon regard, aurait-elle pu ajouter, avant de poser directement la question qui fâche : « Pourquoi Meghan est-elle venue ici pour chercher l’Afrique ? »


La duchesse de Sussex s’est revendiquée nigériane après qu’un test ADN a révélé (selon ce qu’elle avait annoncé dans son podcast « Archetypes » en 2022) qu’elle était à 43 % originaire de ce pays d’Afrique. Dans un discours, le samedi 11 mai 2024 à Abuja, Meghan Markle avait évoqué le Nigeria comme étant « mon pays ».


« Nous savons qui nous sommes. N’oubliez pas qui vous êtes », a conseillé l’ex-sénatrice âgée de 63 ans aux jeunes femmes de son pays.


Etalage indécent de luxe


Ce n’est pas seulement au Nigeria que l’étalage vestimentaire de l’épouse du prince Harry a fait couler beaucoup d’encre. Pas pour des raisons de pudeur, mais pour leur coût extravagant (près de 140.000 euros au total, selon The Mirror , alors que le pays souffre d’un niveau élevé de pauvreté.


Si les internautes sont nombreux à souligner cette « indécence » dans un pays pauvre, ils sont cependant divisés sur les critiques de la Première dame du Nigeria, certains l’accusant même d’hypocrisie en affirmant que sa propre fille, Habibat Tinubu, aurait défilé en tenue sexy aux Etats-Unis. D’autres en profitent pour clouer au pilori la femme d’Harry, l’accusant même d’avoir créé un « incident international ». On en est loin !



0 vue0 commentaire

Comentarios


bottom of page