top of page

MeToo : Pourquoi Brad Pitt n’a-t-il jamais été rattrapé par les accusations de violence ?


La fille de Brad Pitt et Angelina Jolie a officiellement fait une demande pour retirer Pitt de son nom de famille


Les récentes décisions des enfants d’Angelina Jolie et Brad Pitt vis-à-vis de leur père interrogent. Le jour de sa majorité, Shiloh, première fille biologique du couple star, a déposé une demande officielle pour abandonner le nom de famille de son père. De leur côté, Zahara et Vivienne n’ont pas attendu la justice pour retirer Pitt de leur nom de famille. En 2020, un compte Instagram, attribué à son fils Pax, publiait un message incendiaire au sujet de Brad Pitt : « Joyeuse Fête des pères à ce connard de premier ordre. Tu as prouvé à maintes reprises que tu étais une personne horrible et abjecte ».


Accusé de violences sur Angelina Jolie et certains de ses enfants pendant un trajet en avion en 2016, l’image du sex-symbol de Hollywood n’a pourtant jamais été abîmée. Encensé par ses pairs, adulé par la presse, pourquoi la vague MeToo n’a-t-elle jamais fait boire la tasse à cette icône du septième art ?


Angelina Jolie, une mauvaise victime ?


Le voyage Nice-Los Angeles du 14 septembre 2016 marque la fin de la famille Jolie-Pitt. Un vol interminable où Brad Pitt, alcoolisé, est accusé d’avoir insulté son aîné Maddox, étouffé un autre et violenté Angelina Jolie. « Ils ont commencé à se battre, indiquera quelques semaines plus tard, le rapport du FBI et l’altercation s’est poursuivie jusqu’à la porte arrière de l’avion. Pitt aurait poussé Jolie à terre et aurait dit aux enfants qu’ils ne descendaient pas de l’avion », citent Laurence Pieau et Hervé Tropéa dans Angelina Jolie et Brad Pitt, les secrets du divorce du siècle (Hachette pratique, 2023).


« Alors que parents et enfants se pressent devant la porte du jet, Brad aurait agressé un des enfants. La presse américaine a relayé le rapport du FBI où l’on peut lire que "Pitt a attrapé le bras de Jolie et l’a tourné vers lui. Puis, il l’a attrapée par la tête et les épaules et l’a secouée. "Ne lui fais pas de mal !", s’est alors exclamé un des enfants avant que leur mère ne pût se dégager" », raconte le même ouvrage. La comédienne sort de l’avion avec une ecchymose au coude, une marque au dos et une autre à la main. Des photos qui sortiront seulement six ans plus tard, quand elle dépose plainte contre le FBI. De son côté, Brad Pitt admet sa dispute avec Maddox, le fils aîné du couple, mais nie l’avoir frappé.


« Angelina Jolie n’a pas eu le soutien des féministes et c’est assez étonnant », confirme Laurence Pieau. L’image de briseuse de couple lui colle à la peau depuis le début de son histoire avec Brad Pitt sur le tournage de M. et Mrs. Smith. A l’époque, il est marié avec Jennifer Aniston . « Elle n’est pas très sympathique, elle est tranchante, disruptive, elle choisit des rôles de femmes qui ne se laissent pas faire. Et le storytelling, ce n’est pas son truc. Elle dit ce qu’elle pense », observe l’ancienne directrice de la rédaction de Closer.


La carte de la rédemption


Jusqu’aux accusations de violences, Angelina Jolie a endossé le rôle de l’acharnée, un peu folle, comme Jennifer Aniston en son temps a endossé (à tort) celui de la carriériste égoïste qui ne souhaitait pas d’enfant. Plus de quinze ans après leur rupture, l’interprète de Rachel dans Friends raconte dans une interview au magazine américain Allure parue en décembre 2022 son long combat pour devenir mère. A chaque fois, la narration retenue dans les médias met en valeur l’acteur. « En face, il y a Brad Pitt qui est une espèce d’ange blond, qui vieillit extrêmement bien », pointe Laurence Pieau. On pardonne tout au monstre sacré de Hollywood.


Quelques mois après la demande de divorce d’Angelina Jolie, il joue la carte de la rédemption dans une longue interview à GQ. « Son storytelling a été parfait. Le héros qui chute et qui arrête de boire. Il se fait oublier quelque temps, il se met à la sculpture. Quand il revient, il est ovationné par ses pairs. Il ne dit jamais un mot plus haut que l’autre sur Angelina Jolie », décrit Laurence Pieau. Il ne l’accable jamais publiquement.


En 2023, quand Brad Pitt débarque aux Golden Globes , difficile d’imaginer que le hashtag # BradPittisAnAbuser [Brad Pitt est un agresseur] émerge sur les réseaux sociaux. « Au moment où certains appellent à le gommer, il est ovationné, les caméras sont braquées sur lui. Austin Butler hurle : tu es un de mes héros, Brad, je t’aime ! », décrit Laurence Pieau. Il est venu pour prendre le pouls de Hollywood et rien n’a changé. Pourtant une polémique a surgi à la sortie du film She Said, trois mois plus tôt. Portée par Carey Mulligan et Zoe Kazan, il retrace la longue enquête de Megan Twohey et Jodi Kantor, les deux journalistes du New York Times à l’origine des révélations sur Harvey Weinstein . L’apparition de Brad Pitt, en tant que producteur délégué, au générique du film passe mal.


Le hashtag

# BradPittisAnAbuser

Déjà en 2021, son image de chevalier blanc en prend un coup. Jusqu’ici, Brad Pitt est connu pour avoir confronté le tout-puissant producteur, condamné en 2020 à vingt-trois ans de prison. En 1994, le jeune Brad Pitt, alors en couple avec Gwyneth Paltrow, bouscule Harvey Weinstein et l’avise de ne plus jamais la toucher. Angelina Jolie a, elle aussi, été victime du producteur en 1996. Et Brad Pitt le sait. Cela n’empêche pas la star de collaborer deux fois avec Harvey Weinstein. Dans une interview au Guardian parue en septembre 2021, Angelina Jolie raconte que Brad Pitt aurait notamment approché le prédateur pour qu’il produise Killing Them Softly (2012).


Hypocrite Brad Pitt ? C’est l’avis de certaines féministes. Mais rien n’y fait , le hashtag # BradPittisAnAbuser retombe comme un soufflet. L’acteur est applaudi aux Golden Globes et aux César en 2023 . Il est annoncé au casting du prochain et dernier film de Quentin Tarantino , il est à l’affiche de Wolfs aux côtés de George Clooney en septembre 2024. A 60 ans, Brad Pitt est au sommet. Avec du recul, il peut remercier le timing. Si l’incident dans l’avion avait eu lieu un an plus tard, sa carrière aurait certainement tourné différemment.



0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page