top of page

Mort d’un adolescent à Viry-Châtillon : Qui sont les cinq jeunes mis en examen ?


Deux frères âgés de 17 et 20 ans auraient organisé le passage à tabac de Shemseddine après avoir appris que leur petite sœur de 15 ans correspondait avec lui « sur des sujets relatifs à la sexualité »


Quatre mineurs, dont une jeune femme de 15 ans, et un majeur ont été mis en examen dans la nuit de dimanche à lundi, après la mort de Shemseddine, 15 ans, tabassé jeudi devant son collège de Viry-Châtillon. D'après les premiers éléments de l'enquête, deux frères auraient organisé le passage à tabac de Shemseddine après avoir appris que leur petite sœur, âgée de 15 ans, correspondait avec lui « sur des sujets relatifs à la sexualité » .


Accompagnés de deux connaissances, ils se sont rendus jeudi au collège des Sablons et auraient demandé à l’adolescent de les suivre dans un hall d’immeuble. « Le ton était monté et des coups avaient été portés, entraînant la chute de la victime », a expliqué le procureur Grégoire Dulin. Parmi les quatre jeunes hommes mis en examen, trois sont connus de la justice.


Deux frères, âgés de 17 et 20 ans


Deux frères, âgés de 17 et 20 ans

A l’origine de l’affaire : deux frères, âgés de 17 et 20 ans. Le majeur a été condamné en février 2023 pour des faits de détention de stupéfiants et celui de 17 ans a été condamné l’an dernier pour des violences en réunion, d’après les informations transmises par le procureur d’Evry dans un communiqué. Les deux frères ont été écroués.


Deux connaissances des frères, âgés de 17 ans


Outre les deux frères, leurs deux connaissances leur ayant prêté main-forte dans leur guet-apens ont également été mises en examen. Il s’agit de deux jeunes hommes âgés de 17 ans. Si l’un d’entre eux n’est pas connu de la police, l’autre a été reconnu coupable de tentative d’extorsion en 2023, d’après le procureur.


Ils ont été incarcérés provisoirement avant un débat contradictoire mercredi. Le ministère public a requis le placement en détention provisoire de ces quatre jeunes, à cause, a-t-il dit, des « risques de concertation et de pression sur les témoins, ainsi que du trouble majeur à l’ordre public suscité par l’extrême gravité des faits ».


La sœur de 15 ans


La sœur, âgée de 15 ans, n’était pas présente au moment des faits et n’a donc pas participé au passage à tabac. Mais d’après les premiers éléments de l’enquête, elle aurait été au courant du projet de ses frères. Elle a été mise en examen du chef d’abstention volontaire d’empêcher un crime. Une mesure éducative judiciaire provisoire a également été ordonnée à son égard. Placée dans un établissement éducatif, elle a interdiction de paraître dans l’Essonne.


4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page