top of page

Mort de Donald Sutherland : Les célébrités rendent hommage à l’acteur canadien


L’acteur culte de 88 ans s’est éteint jeudi


Jeudi, un grand acteur de Hollywood s’est éteint. Donald Sutherland aura marqué le cinéma au gré de près de 200 rôles éclectiques dans des films et séries, avec une prédilection pour les personnages obscurs ou facétieux.


Son fils, Kiefer Sutherland, la star de 24 Heures chrono, qui a joué aux côtés de son père dans trois longs métrages, a naturellement été le premier à lui rendre hommage en annonçant son décès. L’acteur a posté sur X une photo en noir et blanc de lui enfant avec l’acteur des Douze Salopards.


« C’est le cœur lourd que je vous annonce le décès de mon père, Donald Sutherland. Il était je pense l’un des acteurs les plus importants de l’histoire du cinéma. Il n’a jamais été intimidé par un rôle, qu’il soit bon, mauvais ou laid. Il aimait ce qu’il faisait et faisait ce qu’il aimait, et on ne peut jamais demander plus que cela. Une vie bien vécue », a-t-il écrit.


Un « fascinant partenaire »


De nombreuses stars lui ont depuis emboîté le pas comme Jane Fonda, qui a posté sur Instagram une photo avec l’acteur dans Klute, en 1971. « Il était mon fascinant partenaire dans Klute et nous avons adoré travailler ensemble (…) Donald était un acteur brillant et un homme complexe qui a partagé pas mal d’aventures avec moi, comme le FTA Show, une tournée contre la guerre du Vietnam qui s’est produite devant 60.000 soldats, marins et marines en service actif à Hawaï, Okinawa, aux Philippines et au Japon en 1971. J’ai le cœur brisé », a-t-elle ajouté en légende.


Rob Lowe a également partagé sa peine. « Je n’oublierai jamais son charisme et son talent », a-t-il écrit sur X. L’acteur a évoqué un homme au sommet de son art. « Si vous voulez un cours d’art dramatique, regardez-le jouer dans Des gens comme les autres », a-t-il conseillé, avant de présenter ses condoléances à son fils.


Elijah Wood a lui choisi de poster un cliché en noir et blanc de l’acteur oscarisé, avec ces quelques mots : « Oh mec, adieu Donald Sutherland ».


La concision était de mise pour Will Smith également qui a publié quelques photos de tournage avec la star sur Instagram.


Souvenirs


Gary Ross, qui a réalisé le premier volet de la franchise Hunger Games, a confié au Hollywood Reporter que Donald Sutherland « était tout simplement merveilleux. Gentil, aimable et réfléchi, et il lisait tellement bien. Il avait mémorisé Prufrock (le long poème La Chanson d’amour de J. Alfred Prufrock), et il m’en récitait des passages, à voix haute, comme un livre audio. Plus que tout, il y avait cet enthousiasme amoureux pour l’œuvre. Il ne suffisait pas de faire le travail, il fallait le ressentir et il voulait que vous le ressentiez avec lui à chaque seconde. »


Le réalisateur a également rappelé une belle anecdote. « Pendant le tournage de Hunger Games, il m’a envoyé une lettre à propos de son rôle du président Snow. C’était la création d’un personnage à part entière, bien plus que ce que j’avais mis sur la page : ses motivations, son histoire, ce qu’il représentait pour le récit, comment naît un fasciste et ce que cela signifie », a dévoilé Gary Ross. « J’ai été tellement impressionné par la profondeur de la chose que j’ai arrêté de tourner, j’ai pris une chaise pliante, je suis allé au bord du lac et j’ai écrit deux nouvelles scènes. Ce sont ces scènes qui figurent dans le film final et, pour moi, elles illustrent toutes les belles façons dont je me souviens de lui. »


L’actrice Helen Mirren a elle aussi rendu hommage à son collègue. « Donald Sutherland était l’un des acteurs les plus intelligents avec lesquels j’ai jamais travaillé », a-t-elle confié au Hollywood Reporter. « Il était doté d’un cerveau très curieux et d’une grande connaissance sur une large étendue de sujets. Il combinait cette grande intelligence avec une profonde sensibilité et un grand sérieux dans son métier d’acteur. Tout cela a fait de lui la légende du cinéma qu’il est devenu. Il était mon collègue et est devenu mon ami. Sa présence dans ce monde me manquera. »


Ron Howard a rappelé la « chance » qu’il a eue de diriger l’acteur dans Backdraft en 1991. « L’un des acteurs les plus intelligents, les plus intéressants et les plus captivants de tous les temps. Il avait une palette incroyable, un courage créatif et une volonté de servir l’histoire et le public avec une excellence suprême, a-t-il indiqué sur X.


Donald Sutherland avait 88 ans.


0 vue0 commentaire

Komentarze


bottom of page