top of page

Pino d’Angio, interprète de « Ma quale idea », premier morceau de rap italien, est mort


L’artiste italien, qui avait vendu plus de 2 millions d’exemplaires de son tube mêlant rap, funk et italodisco, sorti en 1980, est décédé samedi. Il avait 71 ans


Il avait connu un succès international en 1980 avec sa chanson Ma quale idea (« Mais quelle idée »). L’artiste italien Pino d’Angio est mort samedi, à Rome , à l’âge de 71 ans.


Sur le compte Instagram à son nom , un texte a été posté pour lui rendre hommage : « Il n’y a pas de mot pour expliquer la noirceur de ce moment. Tu a été le plus beau cadeau que la vie ait pu faire aux personnes qui ont eu le privilège de te connaître. Ton âme a dansé sur les joies et les peines, toujours de la même façon, avec la force délicate d’un lion souriant. Tout. Au-delà de ce que l’on peut concevoir. C’est ce que tu étais et ce qui demeurera. »


Pino D’Angio, Giuseppe Chiercha à l’état civil, avait connu ces dernières années plusieurs problèmes de santé. Il avait lutté contre deux cancers, un de la gorge et un au poumon, et subi un accident vasculaire cérébral.


L’une de ses dernières apparitions publiques remonte au Festival de Sanremo en février. Il avait été invité par le jeune groupe Bnkr44 (prononcer « Bunker quaranta quattro ») pour interpréter une version revisitée de son tube, intitulée Ma che idea, qui a rencontré le succès en streaming.


Samplé par Ménélik


Ma quale idea a également connu récemment un retour en grâce sur TikTok, dont elle a rythmé de nombreuses publications. Ce morceau, considéré comme la première chanson rap italienne, a également des sonorités funk et italodisco.


Si elle reprend la ligne de basse de Ain’t No Stoppin’ Us Now de McFadden & Whitehead, Ma quale idea a eu une influence sur d’autres titres. Elle a notamment été samplée par Ménélik sur Quelle aventure en 1995. En 1980, Ma quale idea a été vendue à plus de 2 millions d’exemplaires et a été classée numéro des ventes dans une demi-douzaine de pays dont la France, l’Espagne, l’Allemagne, le Royaume-Uni et bien sûr l’Italie .


S’il n’a jamais réédité un tel succès, Pino D’Angio a poursuivi sa carrière comme producteur musical tout en donnant sa voix à des doublages de films comme le rappelle La Gazetta Dello Sport .

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page