top of page

Sylvie Testud est « tombée de la chaise » en découvrant les accusations contre Gérard Depardieu


La comédienne qui a joué dans « La Môme » aux côtés de l’acteur visé par plusieurs plaintes pour viol et agression sexuelle a été vivement surprise en apprenant la nouvelle


Pas besoin d’être une victime pour comprendre et dénoncer les abus . Sylvie Testud n’a pas été victime d’agression mais celle qui s’est « fait draguer lourdement » est bien consciente des comportements déplacés dans le cinéma .


L’actrice de 53 ans a ainsi raconté à l’occasion de l’interview au long cours du Figaro La Nuit : « Ils me gonflaient mais je n’ai pas eu de main au cul, on ne m’a pas dit “Si tu ne passes pas à la casserole, tu n’auras pas le rôle”. Ou peut-être qu’il y a eu des rôles que je n’ai pas eus pour ça, et que je ne m’en suis pas rendu compte. Je n’en sais rien ».


Et dans les personnalités qui sont passées dans le radar # MeToo , il y a des gens que l’actrice de Marinette admirait et appréciait, augmentant d’autant sa sidération.


« Ça m’a fait tellement de peine. Je me suis dit : “dans le tas, il y a des gens que j’aime beaucoup, comment c’est possible d’être aussi classe et aussi naze ?” C’est dur ce truc du paradoxe des gens », explique-t-elle au média .


Force est de constater que « ce n’est vraiment pas écrit sur la tête des gens » et la comédienne s’est même demandé si certaines choses avaient pu lui échapper sur des films auxquels elle a participé.


Position suisse


Mais pas question de défendre des gens au motif qu’on estime leur travail, et la Tribune signée en décembre 2023 par 56 personnalités pour soutenir Gérard Depardieu, elle ne l’a pas signée. « Je n’avais pas aimé ce qu’il y avait écrit dans celle qui le soutenait. J’avais l’impression que comme il était bon acteur, il n’était pas accusable. Ça ne marche pas », a-t-elle répondu.


En revanche, « si on avait dit qu’il est pour l’instant présumé innocent, qu’on ne peut pas accuser les gens comme ça, en les nommant publiquement, en les mettant à genoux, et qu’il faut d’abord passer par la voie judiciaire, j’aurais peut-être signé », nuance-t-elle.


Mais Sylvie Testud, qui confie avoir de bons souvenirs avec Gérard Depardieu , n’a pas non plus signé la tribune qui l’accuse. « J’ai tourné plusieurs films avec lui. C’est un mec que j’ai adoré, avec qui j’ai beaucoup rigolé. Avec moi, il ne s’est jamais rien passé, ce qui n’empêche pas que ce que disent les filles est certainement vrai », ajoute-t-elle.


La chute n’en est que plus brutale. Si elle est « tombée de (s) a chaise » en découvrant les accusations, elle espère simplement « que si j’avais vu quelque chose, j’aurais eu le courage de dire “je crois qu’il y a un problème là” ».

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page