top of page

Thomas Dutronc a été très touché par l’hommage de Calogero sur scène à Françoise Hardy


Le chanteur a interprété « L’Amitié » sur la scène des arènes de Nîmes le 22 juin


Deux jours après la mort de sa mère , Thomas Dutronc était sur scène dans le nord de la France, au Jazz Opale Festival. Le fils de Françoise Hardy et Jacques Dutronc avait confié avoir essayé de chanter deux titres de la star des sixties, mais l’émotion lui nouant la gorge, il avait laissé ses musiciens, Stochelo Rosenberg, Ricky Gresset et Thomas Bramerie jouer en grande partie L’Amitié.


Thomas Dutronc était tout de même parvenu à chanter « Parfois dans leurs yeux se glisse la tristesse, […] tu pourras partir au fin fond des nuages ». Le chanteur avait alors commenté que « son elephant in the room [soit le sujet central épineux qu’on évite d’évoquer], c’est le départ de ma maman vers d’autres cieux ».


Hymne en devenir


Alors quand Calogero reprend à son tour le tube de 1965, le 22 juin, deux jours après les obsèques de Françoise Hardy , auxquelles il a assisté, le choix n’est pas anodin. Et le chanteur a pu offrir un écrin à la hauteur de cette chanson en passe de devenir un hymne à la mémoire de l’icône des sixties : les majestueuses arènes de Nîmes.


Devant un public saisi par l’émotion, Calogero, seul au piano et habillé en noir, entame la chanson. Quand il prononce les dernières paroles « Alors, peut-être je viendrai chez toi/Chauffer mon cœur à ton bois », le public s’unit pour une belle ovation. L’artiste, lui, se lève et se tourne vers le magnifique portrait en noir et blanc de la star, projeté en fond sur écran géant.


Un moment qui n’a pas manqué d’émouvoir Thomas Dutronc, qui l’a reposté sur Instagram. « Un immense merci à Calogero pour ce magnifique hommage. »

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page