top of page

Tiphaine Auzière répond aux rumeurs transphobes sur sa mère… Brigitte Macron


Depuis plusieurs années, des complotistes affirment que l’épouse d’Emmanuel Macron est née homme


Affaire de famille. Alors qu’elle vient de sortir son premier roman, Assises, aux éditions Stock, Tiphanie Auzière peut difficilement faire l’impasse sur les questions concernant sa mère et son beau-père, Brigitte et Emmanuel Macron. Si dans son livre, l’avocate décortique les rouages de la justice, elle y fait face aussi dans sa vie personnelle, l’épouse du président de la République étant la cible de rumeurs complotistes tenaces.


Certains affirment en effet que Brigitte Macron serait née homme, sous le nom de Jean-Michel Trogneux – qui est en réalité son frère. La première dame se retrouve depuis la cible d’attaques transphobes virulentes. Des théories qui sont aussi relayées par des personnalités des médias, comme Myriam Palomba , chroniqueuse dans Touche Pas à Mon Post , qui demandait en 2022 dans une vidéo publiée sur le site fondé par l’essayiste d’extrême droite Alain Soral, Égalité et Réconciliation, « si Jean-Michel Trogneux existe, pourquoi ils ne le sortent pas du placard ».


Comme une secte


Et c’est justement dans l’émission de Cyril Hanouna que Tiphaine Auzière a choisi de répondre à ces rumeurs, ce lundi. Après avoir rappelé être « née d’un papa et d’une maman » qu’elle indique être derrière l’animateur en montrant la photo de Brigitte Macron, elle a confié que ces rumeurs étaient « au même niveau » que ceux qui pensent « qu’on est gouverné par des reptiles, que la Terre est plate ».


Et d’ajouter que le véritable problème va au-delà de ce que peut en penser sa mère : « les victimes indirectes » de ces théories du complot qui y croient et se retrouvent dans la même situation que les personnes sous l’emprise d’une secte.


Isolement


« Je vois beaucoup de gens qui viennent me voir au cabinet sur les sujets d’emprise, en disant "J’ai un membre de ma famille qui est isolé parce qu’il croit aux fake news". Et il s’est isolé tout seul parce qu’il n’y a plus de contact, il n’y a plus de prise avec cette personne. Et finalement quand j’entends des gens encore aujourd’hui, malgré toutes les preuves – je pourrais vous apporter mon état civil, ça ne changerait rien – malgré toutes les preuves, qui vont continuer à croire ça et qui sont isolées », a expliqué Tiphaine Auzière. Et d’ajouter que n’importe qui peut « du jour au lendemain se mettre à croire à des théories, celle-ci ou d’autres ».


Brigitte Macron et son frère, Jean-Michel Trogneux, ont porté plainte au pénal pour diffamation contre deux femmes, l’une se présentant comme « journaliste indépendante » et l’autre médium, qui ont propagé cette rumeur sur les réseaux sociaux à la fin de l’année 2021, comme le rappelait Libération dans sa rubrique Check News . L’affaire sera jugée en mars 2025 au tribunal judiciaire de Paris, comme l’a confirmé leur avocat Me Jean Ennochi.

0 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page