top of page

Catherine Hiegel accuse l’acteur Richard Berry de violences conjugales


La comédienne livre le récit de violences survenues pendant sa grossesse


Une image et des mots lourds. Le photographe Marc Melki a publié le jeudi 23 mai sur Instagram un cliché de Catherine Hiegel, ex-compagne de l’acteur Richard Berry . On y voit l’actrice de 77 ans de face, le regard fixé sur l’objectif, tenant entre ses mains un carnet où sont décrites, noir sur blanc, les violences dont elle aurait été victime durant sa grossesse.


« Il cogne ma tête contre le lavabo, recousue à l’arcade ; plusieurs gifles bien sûr. La dernière, enceinte de sept mois, m’explose le tympan. Coline se retourne dans mon ventre.


Condamnée à une césarienne. J’ai pas porté plainte, je l’ai quitté ! », écrit-elle. Déjà accusé d’inceste par sa fille, Coline, Richard Berry doit donc faire face à de nouvelles accusations : celles de son ex-femme, dont il est séparé depuis plusieurs décennies.


Procès sur procès


Le cliché de l’actrice en est un parmi d’autres, tout aussi graves, au sein de l’exposition « Après les violences », que Marc Melki décrit comme une « une action photographique collective et solidaire avec les femmes et les enfants victimes de violences intrafamiliales, comme avec les familles victimes de féminicides ». Sous la photo de sa mère, Coline Berry, commente « Je suis fière de toi maman ».


Dans un article du Monde en février 2021, Coline Berry-Rojtman évoquait des violences sexuelles qu’elle aurait subies mineure dans les années 1980 au domicile de son père. Des faits qu’il a toujours niés. L’enquête a été classée sans suite le 31 août 2022 pour cause de prescription. Accusée d’avoir participé avec lui à ces agressions, la compagne de Richard Berry de l’époque, Jeane Manson, avait à son tour porté plainte contre son ex-belle fille pour diffamation.


En avril 2022, le tribunal d’Aurillac avait condamné Coline Berry à 2.000 euros d’amende pour diffamation et 20.000 euros de dommages-intérêts et 5.000 euros de frais de justice. Un verdict confirmé en appel mais annulé en décembre 2023 par la cour de cassation, qui avait renvoyé le dossier devant la cour de Lyon. Le 7 mai dernier, Jeanne Manson avait été victime d’un malaise cardiaque en pleine audience et dû être hospitalisée. Le jugement a été mis en délibéré au 17 juillet.

0 vue0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page