top of page

La reine Camilla donne des nouvelles du roi et en profite pour le sermonner



L’épouse du souverain britannique assistait à une garden-party lorsqu’on l’a interrogée sur l’état de santé du roi


L’épouse de Charles III, qui a commencé à refaire de brèves apparitions en public depuis fin avril après plusieurs mois de traitement contre le cancer, a donné des nouvelles du roi et en a profité pour le sermonner brièvement.


« (Il) va mieux », a-t-elle affirmé hier à la journaliste du Times & Sunday Times , Roya Nikkhah , spécialiste de la famille royale, avant d’ajouter sans plus de détails : « Enfin, il irait mieux s’il se comportait correctement ». La reine consort était de passage en solo à Rye, dans le sud de l’Angleterre, pour un événement littéraire et une garden-party sur le même thème en présence des acteurs Hayley Wills et Timothy West.


Retour impatient


Ce n’est pas la première fois qu’elle s’exprime sur la santé et le traitement de son mari depuis l’annonce, en février dernier, de son retrait temporaire du public en raison d’un cancer, dont on ignore la nature exacte. Comme l’a rapporté la BBC , lors d’une autre visite solo à Belfast en mars, la reine a répondu à une personne lui faisant remarquer que les hommes « ne sont pas les meilleurs patients » : « J’essaie de garder un œil sur lui. »


Quelques jours plus tard, le neveu du roi, Peter Philips, révélait à Sky News Australia que le roi était « de bonne humeur », mais aussi «profondément frustré » par les restrictions imposées par son traitement. « Il pousse toujours son personnel, ses médecins et ses infirmières, tout le monde, pour demander : Non mais allez, est-ce que je peux faire ceci ? Est-ce que je peux faire cela ? », a-t-il déclaré.


Heureusement, le souverain de 75 ans commence à émerger de l’ombre . Son apparition la plus récente a été marquée par la présentation, mardi dernier, de son tout premier portrait peint, dont l’intense couleur rouge et le style peu académique ont divisé la toile. Le monarque s’est tout de même montré souriant, en compagnie de son épouse qui aurait, d’après le peintre Jonathan Yeo, approuvé son coup de pinceau lors de la dernière séance en déclarant : « Oui, vous l’avez eu ».

0 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page