top of page

Rennes:Macron, Darmanin, Le Maire…Qui pose des photos d’hommes politiques sur des crottes de chien?


A Rennes, plusieurs habitants ont croisé la route d’étrons coiffés de petits portraits d’hommes politiques français


On a cherché, cherché. Mais on n’a pas trouvé. Pour l’heure, nous ne pourrons donc que vous raconter la moitié de cette étonnante histoire de crottes de chien . Mais on ne désespère pas que cet article nous permette de mettre la main sur le ou les auteurs cachés derrière cet étrange phénomène observé dans les rues de Rennes .


Depuis quelques semaines, des habitants de la capitale bretonne croisent régulièrement la route de crottes de chien, abandonnées sur les trottoirs . Jusqu’ici, rien d’anormal. Si la loi impose aux propriétaires de chiens de ramasser leurs déjections, nombreuses sont ceux qui s'en secouent et laissent l'étron en place . C’est sur ce terrain de jeu, qui peut se révéler glissant, que des Rennais ont découvert des petits portraits d’hommes politiques français, comme épinglés sur des crottes plus ou moins fraîches.


« Je me suis imaginé la personne »


« J’ai pris la photo le 18 mars dans un parterre du quartier Colombier », raconte Hélène, qui a découvert le portrait du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et son homologue de l’Economie Bruno Le Maire. « Ça m’a fait rire car ce ne sont pas des personnes que je porte dans mon cœur. Puis je me suis imaginée la personne en train de méticuleusement mettre en place les petits portraits sur les étrons ce qui m’a fait rire à nouveau », raconte la Rennaise, encore amusée par la petite installation.


Elle n’est pas la seule à avoir croisé la route de ces « œuvres d’art ». Un matin de mars, Pierre est tombé sur la même mise en scène dans la pourtant chic rue de Paris, située juste au-dessous du parc du Thabor. « Ce petit happening de poche m’a bien fait rire. La modestie de cette attaque sur nos plus grands hommes, à hauteur de fourmi, ne fait que révéler encore davantage le côté génial de la subversion. C’est carrément du niveau de Molière à mon avis. J’aurais aimé y penser moi-même », témoigne le musicien rennais.


« Aucune idée de qui a pu faire ça »


Lui aussi a eu droit à un portrait de Bruno Le Maire mais aussi à une petite image d’Emmanuel Macron, soigneusement piquée dans la crotte à l’aide d’un cure-dent. Précisons que Rennes est aux mains des socialistes depuis 1977 et a le cœur plutôt à gauche. Mais la capitale bretonne a aussi largement contribué à élire Emmanuel Macron en 2017, le plaçant en tête au soir du premier tour.


Selon Pierre, d’autres cacas coiffés auraient été découverts sur le quai Emile-Zola, tout près du musée des beaux-arts. Là encore, aucune signature, aucune revendication. « Aucune idée de qui a pu faire ça », reconnaît Hélène.



6 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page